Comité de suivi de la réforme du lycée - mai 2021

Publié le 12/05/2021

La Fep-CFDT dit ce qu’elle pense des dernières décisions concernant les épreuves du baccalauréat.

Manque de bienveillance envers les enseignant∙es

Lors du comité de suivi du 12 mai, la Fep s’est adressée au ministre de l’Éducation nationale par une déclaration officielle. Elle lui a ainsi signifié son incompréhension quant au choix des aménagements d’épreuves qu’il a faits et a dénoncé la surcharge de travail que cela va entraîner pour les professeur·es des disciplines concernées. Lire la déclaration.

Groupe de travail sur l’égalité filles-garçons

Sophie Béjean, rectrice de l’académie de Montpellier qui conduit les travaux sur le thème des parcours genrés, a souligné la qualité des échanges lors des trois premières réunions du groupe de travail, auquel la Fep-CFDT participe activement. (Lire notre article sur la réunion du 11 mai et la contribution Fep et Sgen CFDT). Le 7 juillet prochain, des propositions concrètes pour agir à la fois sur les stéréotypes de genres, les marqueurs d’identification et la formation des personnels seront présentées au comité de suivi pour validation.

Valorisation de la voie technologique

Jean-Charles Ringard, co-président du comité de suivi, a annoncé la mise en œuvre dès la rentrée prochaine des propositions retenues par les membres du comité et actées par le ministre à la fin de l’année 2020. Pour rappel, celles-ci ont pour objectif de donner une meilleure visibilité aux spécificités de la voie techno (projets pédagogiques, co-intervention, …), de sécuriser les parcours bac +2/bac +3, et de mettre en œuvre un schéma régional des formations technologiques avec l’implication de différents acteurs (ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de l’Agriculture et Régions). Il est à noter que les IUT devront réserver 50 % de leur capacité d’accueil aux élèves issu·es de la voie technologique.

La prochaine réunion du comité se tiendra le 7 juillet.