Maisons d’étudiants : la Fep-CFDT devient la 1re organisation syndicale

Publié le 13/12/2021

Les salariés de la branche de l’Union nationale des maisons d’étudiants (UNME) ont conforté la confiance qu’ils portent à la Fep-CFDT en la plaçant 1re organisation syndicale avec 40,17 % d’audience.

L’arrêté de représentativité publié au Journal officiel le 4 décembre place la Fep-CFDT à la 1re place, ce qui est historique !

Cette mesure d’audience syndicale marque la reconnaissance de tout le travail accompli par les délégués syndicaux et les élus Fep-CFDT des comités sociaux et économiques (CSE) dans les foyers de plus de 10 salariés. Nos élus représentent les personnels et portent leurs préoccupations au quotidien. Elle reconnaît également l’engagement de la Fep-CFDT dans les négociations nationales qui ont vu aboutir plusieurs de ses revendications au profit de tous les salariés, y compris de ceux des petites structures.

Avancées obtenues par la Fep-CFDT

Ainsi, nous avons obtenu des avancées en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (prise en compte intégrale du congé parental pour l’ancienneté, report des congés acquis avant le départ en congé parental à l’issue de ce dernier). La couverture de prévoyance des salariés de la branche a été préservée (malgré un régime déficitaire), et même renforcée pour la garantie rente conjoint (portée de 10 à 15 % du salaire annuel brut du salarié à partir du 1er avril 2019 si ce dernier décède).

Pour ce qui est des rémunérations, nous avons obtenu en 2017 de poursuivre le rattrapage du gel du point d’indice de la fonction publique avec des augmentations significatives et resserrées de la valeur du point UNME. Nous avons ensuite fait valoir la nécessaire revalorisation des minima afin d’anticiper le prochain regroupement avec une autre branche. En effet, celle de l’UNME comptant moins de 5 000 salariés, elle est amenée à fusionner prochainement avec une autre, de taille plus conséquente, en vertu des dispositions légales portant restructuration des branches professionnelles.

Pour la suite

Cette marque de confiance nous engage à continuer à obtenir des avancées en termes de droits conventionnels et à être proches des salariés sur le terrain. La Fep-CFDT veillera à ce que la fusion avec une autre branche soit favorable aux salariés des maisons d’étudiants tout en préservant les emplois et la viabilité des foyers. Nous continuerons à porter la question du pouvoir d’achat et des rémunérations dans un contexte inflationniste et de baisse des effectifs du fait de la crise sanitaire.