Lutter contre tout danger sanitaire, si nécessaire !

Publié le 11/05/2020 (mis à jour le 08/06/2020)

Depuis le 11 mai dernier, nombre d’établissements ont ouvert  à nouveau leurs portes et d’autres, depuis le 2 juin, ont suivi et suivront peut-être. Le retour dans un établissement peut inquiéter car le virus circule toujours et peut-être pour longtemps. Aussi, les conditions d’accueil sont capitales, ce que savent bien celles et ceux qui ont continué à accueillir des enfants, ceux de parents soignants, par exemple.

UN PROTOCOLE SANITAIRE DRACONIEN ?

Ce qui a trait à l’hygiène, à la santé et à la sécurité des personnes est primordial. C’est pour cela que la CFDT a pesé pour qu’un protocole sanitaire soit élaboré. Il est jugé aujourd’hui trop draconien. La préservation de la santé est peut-être cependant à ce prix.

La préservation de la santé est une priorité

C’est la raison pour laquelle, la CFDT appelle à être vigilant et à ne pas hésiter à alerter en cas de danger constaté. Des risques sanitaires trop élevés et attestés doivent conduire à refermer provisoirement les portes de l’établissement.

COMMENT AGIR DEVANT UN RISQUE SANITAIRE ?

Si, en tant que salarié d’un établissement, chef d’établissement ou enseignant, vous vous sentez concerné par une situation de risque sanitaire, vous devrez faire un écrit des infractions constatées. Le cas échéant, vous pourrez également prendre des photos (attention au droit à l’image concernant les personnes) et recueillir des témoignages. Nous vous conseillons ensuite de contacter le syndicat CFDT de votre territoire qui vous indiquera la marche à suivre.

5 questions à Bruno Lamour, secrétaire général de la Fep-CFDT.