Réforme de la voie professionnelle : la Fep est contre !

Publié le 11/10/2018

La Fep-CFDT a voté contre la réforme de la voie professionnelle au CSE (Conseil Supérieur de l’Education) et a lancé une alerte au CNEA (Conseil National de l’Enseignement Agricole).

La Fep-CFDT n’avait pas eu l’occasion de donner son avis au ministre à propos de cette réforme. Elle n’a pas été consultée sur le sujet comme l’ont été les organisations syndicales du public. Cela aurait-il de toute façon permis de modifier le projet qui génère beaucoup d’inquiétude dans les établissements, et ce peut-être encore plus dans l’enseignement privé sous contrat du fait de la taille des structures ? Sans doute n’aurait-elle rien obtenu de plus que les réajustements de grilles horaires concédées hier par l’administration en CSE. Malgré cela, rien de permet d’exclure que cette réforme n’aboutira pas à de nouvelles suppressions de postes. Le sentiment persiste qu’elle s’est construite dans une logique d’économie de moyens comme l’a été celle du baccalauréat. La Fep-CFDT s’interroge d’ailleurs toujours sur le fait que ces deux réformes aient été menées à part. C’est là une drôle de façon de montrer que l’on cherche à valoriser la filière pro.

Cette réforme aura un impact certain sur les conditions de travail des enseignants. Ce sont en effet des modifications profondes dans les pratiques qui sont programmées sans qu’aucune mesure ne soit prévue pour accompagner les personnels.

Au Cnea qui s’est tenu le même jour, La Fep-CFDT a tenu le même discours sur la réforme de la voie professionnelle. Mais c’est aussi le projet global de l’enseignement agricole qui est voué à l’échec. La Fep-CFDT a lancé une alerte économique et sociale au ministre de l’agriculture et de l’alimentation.