Discriminations au travail

Publié le 04/12/2012 à 14H15
Selon le cinquième baromètre sur la perception des discriminations au travail, plus d'un quart des salariés et agents sont victimes de discriminations au travail et plus d'un tiers en sont témoins.
Discriminations au travail
Discriminations au travail
Selon le cinquième baromètre sur la perception des discriminations au travail, plus d'un quart des salariés et agents sont victimes de discriminations au travail et plus d'un tiers en sont témoins.

 

La Halde et l’Organisation internationale du Travail (OIT) viennent de publier le baromètre annuel sur la perception des discriminations au travail. Il ressort que tous les indicateurs sont au rouge et des progrès restent à faire ! Concrètement, d’après le CSA, organisme sondeur, un salarié du privé sur quatre déclare avoir été au moins une fois victime de discrimination au travail et ce, sous multiples formes (handicap, âge, sexe, grossesse, nationalité, opinion politique, orientation sexuelle…).

Près de deux salariés sur cinq et trois fonctionnaires sur dix se disent donc victimes de discriminations.

Les personnes les plus exposées aux discriminations sont celles issues de la communauté des gens du voyage, les handicapés et les malades.

 Les  motifs de discrimination les plus souvent évoqués,  sont

  • l’origine ethnique et la maternité
  • l’âge (plus de quarante-cinq ans),
  • l’apparence physique,
  • le VIH et le cancer.

Ces discriminations émanent dans un cas sur deux du supérieur hiérarchique direct.

Face aux discriminations subies ou observées, de plus en plus de salariés du privé (42 %) comme du public (29 %) préfèrent appliquer la loi du  silence par fatalisme, par peur de représailles ou peur d’aggravation de la situation.

Il faut aussi voir dans cet état de fait la conséquence de la hausse du chômage et de la crainte de la précarité.

Afin de  lever les tabous et  de lutter contre les stéréotypes, il  semble plus que jamais opportun de

  • mettre en place des procédures d’alerte,
  • renforcer un réel travail de sensibilisation et de formation.