Fep-CFDT : Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire

Publié le 15/07/2013 à 19H43
Pour la première fois dans notre pays, une étude ose enfin dresser un véritable état des lieux de l’homophobie et la transphobie dans notre système éducatif.

Communiqué de presse
Rapport Teychenné :
une lueur d’espoir ?

Pour la première fois dans notre pays, une étude ose enfin dresser un véritable état des lieux de l’homophobie et la transphobie dans notre système éducatif.

C’est une première étape pour le Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire dans la lutte qu’il mène depuis 10 ans pour la prise en compte des LGBTphobies à l’École.

 Comme l’a souvent dénoncé le Collectif, le milieu éducatif n'est hélas pas exempt d'actes homophobes, biphobes ou transphobes, qu'ils soient exercés ou subis par des élèves, leurs familles ou des adultes de la communauté éducative.

Après quelques timides initiatives des ministres de l’Éducation nationale précédents, la France va peut-être enfin se donner les moyens de redorer son image de «pays des droits humains».

Le Collectif, reçu ce jour par Vincent Peillon dans le cadre de la présentation  du rapport Teychenné «Discriminations LGBT-phobes à l’école – Etat des lieux et recommandation», se félicite de retrouver largement les préconisations de sa propre plateforme revendicative (rendue publique le
17 mai 2012) dans les propositions énoncées.

Le Collectif sera très vigilant et exigeant à la mise en application des propositions contenues dans ce rapport.

 Vincent Peillon annonce déjà trois axes prioritaires :

  • La formation initiale et continue de tous les personnels, y compris ceux d’encadrement et d’inspection
  • L’éducation à la sexualité, à la vie affective et à la construction de son identité.
  • La prise en charge, le suivi, l’accompagnement de la souffrance et de la douleur dues aux discriminations

Le Ministre a affirmé sa détermination totale dans la lutte contre les LGBTphobies à tous les niveaux et pour l’ensemble de la communauté éducative, au cœur même des actions de l’Education nationale.

Après le trop long débat autour du mariage pour toutes et tous qui a exacerbé les LGBTphobies, après les polémiques stériles à propos du genre, il est urgent que l'Education nationale prenne ses responsabilités pour agir le plus tôt possible dans la formation des citoyennes et citoyens et pour l'apprentissage du respect et du vivre ensemble.

C'est en ce sens que le Collectif éducation s'inscrit dans cette volonté affichée, et qu’il participera pleinement aux actions futures.

Nous demandons donc que le Ministre engage l’ensemble de cet ambitieux chantier sans attendre.

Le Collectif  regroupe des organisations représentant les acteurs de la communauté éducative  et est composé des organisations :  FCPE, Fep-CFDT, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT, UNEF, FIDL, UNL

LGBTphobies : Lesbophobie, gayphobie, biphobie, transphobie.