Newsletter Ethique Sur Etiquette

Publié le 16/10/2015

Le collectif Ethique sur l’étiquette a vingt ans… et toutes ses dents. A la demande de son Conseil d’administration j’ai pris en septembre dernier la présidence du collectif Ethique sur l’étiquette. Le mensuel Alternatives économiques, dont je suis le rédacteur en chef, est impliqué de longue date dans le combat en vue d’une régulation internationale juridiquement contraignante des entreprises multinationales. Nous avons d’ailleurs collaboré à plusieurs reprises avec le collectif ESE à l’occasion de ses campagnes et avons aussi contribué au début des années 2000 à la création du Forum citoyen pour la RSE dont le collectif Ethique sur l’étiquette est un membre actif .

C’est avec d’autant plus de détermination que je m’attelle à cette tâche nouvelle que la période semble favorable à nos projets pour peu que la mobilisation citoyenne soit suffisamment importante. Après avoir contribué depuis quarante ans à remettre en cause les droits des salariés partout dans le monde, la mondialisation semble en effet arrivée à un tournant. Les Etats paraissent – enfin – prendre la mesure des énormes dégâts que causent à nos modèles sociaux les acrobaties fiscales des multinationales. L’affaire Volkswagen a illustré également leur duplicité et leur irresponsabilité en matière environnementale et devrait déboucher sur un encadrement plus rigoureux de leurs activités en la matière. Tandis que, après en particulier la dramatique affaire du Rana Plaza, des progrès sensibles sont enfin devenus possibles en matière sociale. Avec en particulier pour ce qui nous concerne, la proposition de loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères, portée notamment par le collectif ESE, qui pourrait être adoptée d’ici à la fin de cette législature si le gouvernement ne cède pas à la pression des grands groupes et de l’AFEP qui les représente.
Contrairement à ce que nous avions pu croire au cours des dernières décennies, le monde n’est donc pas condamné à l’aggravation permanente du dumping social, environnemental et fiscal du fait de la montée en puissance incontrôlée des multinationales. A condition toutefois que la mobilisation citoyenne s’amplifie, nous pouvons en effet espérer désormais inverser la tendance. Le collectif Ethique sur l’étiquette, créé en 1995, s’efforce déjà d’y contribuer depuis vingt longues années. Mais avec votre aide, nous allons faire en sorte que les vingt prochaines années soient enfin celles de l’encadrement effectif de l’action des multinationales.

La loi "Devoir de vigilance " inscrite à l'ordre du jour au Sénat

es1

Nous évoquions l'adoption en première lecture par l'Assemblée Nationale de la proposition de loi Devoir de vigilance le 31 mars dernier, qui obligera les grands groupes français à mettre en place un plan de vigilance pour prévenir les atteintes aux droits humains et à l'environnement. 

Une nouvelle étape est franchie : la loi a été inscrite au Sénat et sera débattue dans les prochaines semaines. Première étape : discussion générale le 21 octobre.
Le Collectif Ethique sur l’étiquette et les organisations engagées se félicitent de cette nouvelle avancée. Nous avons désormais quelques jours pour défendre auprès des sénateurs une loi pionnière en matière de protection des droits humains. Restons mobilisés. Lire la suite

Campagne #soldées : 1 an déjà, restons mobilisé-e-s

es2

Il y a un an, nous lancions la campagne #soldées, pour défendre le droit à un salaire vital des ouvrières du textile en Asie et dans le monde. La pression a poussé les marques à réagir, mais les mesures concrètes demeurent trop timides.

Du 12 au 14 octobre se tient le Forum International " Living Wage Now " à Bruxelles organisé par la Clean Clothes Campaign. Un événement qui rassemble représentants des travailleurs, multinationales, société civile et décideurs politiques, pour avancer sur la mise en oeuvre concrète d'un salaire vital.

Des milliers de travailleuses et travailleurs continuent d'être exploité-e-s. Les marques et distributeurs doivent garantir un salaire qui permette aux femmes qui fabriquent leurs vêtements de vivre dignement.
Signez la pétition sur le site de la campagne #soldées : www.quiestlamoinschere.org et retrouvez les outils d'actions.

COP 21 : Le Collectif Ethique sur l'étiquette se mobilise pour la justice climatique
Le 27 septembre, le Collectif éthique sur l’étiquette était présent au village des alternatives Alternatiba Paris. Un rendez-vous de mobilisation nationale incontournable en amont de la COP21.
Le collectif ESE continuera à se mobiliser avant la conférence des Nations Unies sur le climat qui aura lieu en décembre 2015 avec plus d’une centaine d'autres organisations de la société civile. L’objectif : encourager les alternatives au changement climatique et participer aux actions visant à empêcher la déstabilisation du climat et à exiger des multinationales et pouvoirs publics les changements nécessaires à une réelle et juste transition écologique et sociale.
Rejoindre la mobilisation

Le réseau du Collectif éthique sur l'étiquette s'agrandit !

es3


Nord-Pas-de-Calais, Charente Maritime, Alsace, les collectifs locaux Ethique sur l'étiquette sont de plus en plus nombreux. Vous pouvez les retrouver sur la carte de France. Syndicalistes, élus, professeurs, ingénieurs, etc, les militants d'ESE ont des profils très divers. La création de ces antennes locales sont le reflet d'un engagement citoyen grandissant en faveur de modèles responsables, respectueux des droits humains.
Vous aussi rejoignez nos collectifs locaux. Ecrivez-nous à info@ethique-sur-etiquette-org ou directement aux référents locaux