Enquête de l’OCDE : Les inégalités entre riches et pauvres se creusent

Publié le 11/06/2014

Depuis 2007, la crise a causé une baisse de 2 % des revenus des ménages dans la plupart des pays de l’OCDE mais elle reste inégalement répartie. Les pays les plus fortement touchés par le chômage  comme la Grèce, l’Espagne ou l’Irlande ont bien sûr accuséune plus forte baisse, mais ce qu’il faut retenir c’est qu’elle est aussi associée àune augmentation de l’inégalitédes revenus.

Les chiffres montrent également que la pauvretétouche en moyenne 11% des habitants de l’OCDE, il y a des différences selon les pays cependant les enfants et les jeunes adultes  sont particulièrement affectés par la crise. Le plus alarmant est que, selon l’OCDE, au fur et àmesure que le coût de la crise augmente, les personnes les plus vulnérables risquent encore plus touchées.  (source les clés du social, octobre 2013).