Des réunions d’information pour surveiller la vigilance des entreprises

Publié le 02/10/2017 à 21H33
 Fidèle à ses valeurs, la CFDT œuvre pour la solidarité internationale. C’est le sens de son action dans le collectif Ethique sur l’Etiquette pour la loi sur le devoir de vigilance et son application.

Le 6 juillet dernier, les ONG et collectifs à l’initiative de la loi sur le devoir de vigilance des entreprises - votée le 27 mars 2017 - ont réuni, au siège du CCFD-Terre Solidaire, les acteurs du monde syndical et associatif.

Un objectif : former et informer pour faire appliquer la loi. Au-delà des rappels et approfondissements sur le champ d’action de celle-ci, c’est une réflexion autour de l’obligation de construction de plans de vigilance qui a été menée. Les entreprises multinationales concernées doivent désormais établir un plan afin d’identifier les risques et de prévenir les potentielles atteintes graves dans des domaines ciblés. La CFDT, membre de l’un de ces collectifs (Éthique Sur l’Étiquette), peut alors avoir un rôle à jouer. Dans les instances représentatives du personnel, les militants peuvent avoir à participer ou à conseiller sur la mise en place de ces plans. Critères à établir, sanctions encourues, calendrier de mise en place des plans… font partie des nombreux sujets abordés lors de cette réunion. D’autres dates seront prévues pour poursuivre et approfondir ces travaux d’information et de constitution d’un réseau de vigilance. La Fep, membre actif du CA d’ESE, continue à éveiller le sens citoyen des apprenants et consommateurs mais elle s’inscrit aussi dans ces actions et dans toutes les autres menées par le Collectif, habitée par une de ses valeurs essentielles, la solidarité internationale.