L'Internationale de l'Education

Publié le 02/12/2015

Campagne des 16 Jours d’activisme – 25 novembre-10 décembre 2015

Vous vous souvenez toutes et tous que le 7ème Congrès mondial de l’IE a adopté une nouvelle résolution (3.1) sur la violence sexiste en milieu scolaire (SRGBV). Cette résolution porte sur l’une des barrières les plus pernicieuses à la pleine jouissance du droit à l’éducation dans toutes les régions, empêchant un trop grand nombre d’écoles et autres établissements éducatifs d’être des « havres de paix » propices à un apprentissage et un enseignement de qualité.

La SRGBV renvoie généralement à des actes ou des menaces de violence sexuelle, physique ou psychologique survenant dans un cadre directement ou indirectement associé aux milieux scolaires ou éducatifs, et résultant des normes de genre et d’une dynamique de pouvoir inéquitable entre les genres. Cela inclut les actes d’intimidation, le harcèlement sexuel ou verbal, les attouchements sans consentement, le viol ou encore les agressions. Si les garçons comme les filles peuvent être concernés par la SRGBV, les filles sont plus exposées à ce type de violence ; les élèves, les enseignant(e)s et les personnels de soutien à l’éducation peuvent tous être à la fois victimes et auteurs d’actes de violence sexiste en milieu scolaire.
La violence sexiste en milieu scolaire constitue une sérieuse menace pour la réalisation des Objectifs de développement durable récemment adoptés (et tout particulièrement les objectifs 4 & 5, portant respectivement sur l’éducation et sur l’égalité entre les sexes).
La campagne des 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre est une campagne internationale annuelle coordonnée par le Centre for Women’s Global Leadership (CWGL) de la Rutgers University. Elle débute le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et s’achève le 10 décembre, Journée internationale des droits humains. Ces dates symboliques ont été retenues afin de souligner le fait que la violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits humains.
Depuis 1991, plus de 5 179 organisations dans près de 187 pays ont pris part à l’événement.
Cette année, la campagne sera axée sur le thème «De la paix à la maison à la paix dans le monde : une éducation sûre pour tous !»
Représentant les enseignant(e)s et les personnels de soutien à l’éducation dans le monde entier, les organisations membres de l’IE sont des acteurs essentiels de la lutte contre la violence sexiste survenant à l’intérieur ou aux alentours de l’école et un vecteur important de protection et de changement. Pour cette raison, nous appelons l’ensemble des organisations membres à s’impliquer dans le cadre de l’édition 2015 de la Campagne des 16 Jours d’activisme, en se plaçant à la tête des efforts déployés afin de sensibiliser sur la violence sexiste survenant dans un cadre directement ou indirectement associé aux milieux scolaires ou éducatifs.

Une annexe jointe à la présente circulaire contient un appel à l’action, sur lequel les organisations membres peuvent s’appuyer dans le cadre des activités qu’elles souhaitent mettre en place durant ces 16 jours. Les organisations membres sont par ailleurs encouragées à se rendre sur le site web des organisateurs de la campagne afin d’obtenir des conseils quant à la planification et l’organisation d’événements associés à la campagne ; pour cette édition 2015, une trousse à outils est également disponible en plusieurs langues : http://16dayscwgl.rutgers.edu/2015-campaign/take-action-kit.

Cliquez ici : De la paix dans  les foyers à la paix  dans le monde: rendons l'éducation sûre pour tous

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS