L'Internationale de l'Education

Publié le 19/07/2015 (mis à jour le 24/07/2015)

2000 congressistes provenant de 400 syndicats et associations implantés dans 171 pays, cela fait du monde ! Ils étaient rassemblés ce mardi 21 juillet pour assister à l’ouverture du 7ème congrès mondial de l’Internationale de l’éducation au centre Shaw à Ottawa (Canada). A l’entrée du centre, des iraniens avaient organisé un petit happening pour attirer l’attention sur l’emprisonnement d’un dirigeant d’une association d’enseignants (pétition) afin de l’empêcher de participer au congrès et, plus largement, sur les sanctions prises à l’encontre, entre autres, d’enseignants. L’éducation est bien subversive pour ceux qui ont peur de la liberté et de la démocratie…

Le ton était ainsi donné faisant écho au thème retenu pour le congrès : « Mobilisation pour l’éducation de qualité – Une éducation de qualité pour un monde meilleur ». C’est autour de ce thème que les différents intervenants se succédant au micro pour ouvrir le congrès et accueillir les participants, Présidente de l’Internationale de l’éducation, le Gouverneur de l’Ontario, le Directeur de l’Organisation internationale du travail…, sont intervenus. Justice sociale, l’école comme bien non marchand et l’éducation au développement durable reviendront très fréquemment dans les propos tenus. Cela et une phrase récurrente que la Fep fait, ô combien, sienne : tout enfant, quel qu’il soit et quel que soit son origine, a le droit d’accéder à l’éducation.

Le 7ème congrès se sera ouvert sur des mots puissants et mobilisateurs mais également sur des images et des sons. Des chants, des danses, de la musique ont rappelé aux congressistes que le Canada est une terre multiculturelle et multiethnique. La soirée fut très festive !

Bulletin du 21 juillet