Internationale de l'Education

Publié le 24/10/2017

Le 17 octobre, la communauté internationale se mobilise à l’occasion de la Journée mondiale pour l’élimination de la pauvreté. La pauvreté reste l’un des principaux obstacles à l’éducation de qualité - songeons par exemple au travail des enfants. Il incombe aux gouvernements de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éradiquer la pauvreté, pour le bien de l’humanité entière !

 

1

Célébration de la Journée mondiale des enseignant(e)s aux quatre coins de la planète. De l’Ouganda au Canada, de l’Espagne à la Nouvelle-Zélande, les éducateurs/trices du monde entier ont rendu hommage à leur profession, réclamant davantage de liberté et d’autonomie pour offrir à tou(te)s une éducation de qualité. >>>>> 

2

Népal: la privatisation met en péril le système scolaire public sous-financé. D’après les conclusions d’un rapport récemment publié, le sous-financement chronique et les intérêts des sociétés privées à but lucratif gangrènent le système d’enseignement public népalais. >>>>> 

 3

La voix des enseignant(e)s entendue au Sommet sur l’industrie mondiale de l’éducation. Une importante délégation de l'Internationale de l'Education a rejoint plus d’une centaine de représentant(e)s du gouvernement, de l'industrie et de l'Organisation de coopération et de développement économiques pour le troisième Sommet sur l’industrie mondiale de l’éducation à Luxembourg. >>>>> 

 4

Ghana: la gratuité de l’enseignement secondaire supérieur saluée par le mouvement syndical ghanéen. Les dirigeant(e)s syndicaux/ales ghanéen(ne)s ont chaleureusement salué la décision du Président de mettre en place un programme prévoyant la gratuité de l’enseignement secondaire supérieur. >>>>>  

 6

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants s’engage à soutenir les familles immigrées dans les milieux francophones minoritaires. La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants cherche à faciliter l’intégration des nouveaux/elles arrivant(e)s et de leur famille dans les écoles francophones grâce au lancement d’un nouvel outil destiné aux immigré(e)s. >>>>>