INTERNATIONALE DE L'EDUCATION

Publié le 21/03/2017

Ce mois-ci, des femmes en provenance du monde entier convergeront vers New York pour participer à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies. Pour le mouvement syndical enseignant, il s’agit d’une excellente occasion de rappeler l’importance de l’égalité des genres. 

 

1

Les enseignant(e)s tracent leur propre chemin vers la définition du travail décent. On dit souvent que deux chef(fe)s valent mieux qu’un/e, mais dans le cas des enseignant(e)s et des enseignantes toute la profession est disposée à déterminer ce que devrait être la politique future de l’emploi en matière d’éducation. >>>>> 

 2

La « place de la femme » est... dans son syndicat pour œuvrer en faveur de la justice et de l’autonomisation économiques ! Alors que la communauté internationale célèbre la Journée internationale de la femme, l’Internationale de l’Education et ses affiliés réaffirment cette année le rôle décisif des syndicats dans la promotion de l’autonomisation économique des femmes. >>>>> 

3

Turquie: les enseignant(e)s licencié(e)s reçoivent un soutien international. Une délégation syndicale internationale a apporté son soutien aux milliers d’enseignant(e)s licencié(e)s par le gouvernement et à l’affilié turc de l’Internationale de l’Education, qui fait l’objet d’une répression sévère depuis le début de la vague de répression politique. >>>>> 

 4

CIES 2017: les syndicats d'enseignants orientent le débat à la conférence annuelle sur la recherche.Lorsque des chercheurs/euses de haut niveau se sont réuni(e)s récemment à Atlanta en Géorgie la voix de la profession enseignante s’est fait entendre haut et fort alors que l’Internationale de l’Education tournait l’attention sur le rôle que jouent les syndicats dans le façonnement de la formation technique et professionnelle. >>>>> 

 5

Amnesty International lance un appel en faveur de la libération d’un universitaire iranien. Ahmadreza Djalali risque la peine de mort sur la base de fausses accusations de trahison et Amnesty International a donc pris l’initiative de lancer une campagne en faveur de la libération de ce spécialiste de la médecine de catastrophe, qui est détenu depuis près d’un an sans procès. >>>>>