Annulation des portes ouvertes

Publié le 29/01/2021

Les portes ouvertes des établissements ne pourront avoir lieu dans leur forme habituelle cette année.

Les questions se multipliaient depuis le début du mois. Le 22 janvier, le ministère de l’Éducation nationale a tranché et mis à jour la Foire aux Questions publiée sur son site. On peut y lire : « Les journées portes ouvertes, même organisées selon un système de prise de rendez-vous, conduisent à un brassage important de personnes et posent la question du respect de la distanciation physique. Compte tenu de l’apparition de nouveaux variants du SARS-CoV-2, elles sont, à ce stade, suspendues. Une organisation sous forme de visite virtuelle et de visio/audio conférence est à privilégier. »

Le Secrétariat général de l’enseignement catholique (Sgec) a repris ces termes tels quels dans une note à l’attention des chefs d’établissements le 26 janvier.

Du côté du ministère de l’Agriculture, dans un courrier adressé aux chefs d’établissement, il apparaît clairement que « l'organisation de journées portes ouvertes en présentiel selon les formats classiques ne saurait être autorisée ». Notons qu’elles ne sont pas strictement interdites comme à l’Éducation Nationale ! Les difficultés de recrutement dans l’enseignement agricole ne sont probablement pas étrangères à cette position d’entre-deux. Les modalités choisies devront limiter au maximum les brassages de personnes. Ainsi, des temps de découverte ou des visites individuelles, via une prise de rendez-vous préalable, peuvent s'envisager dans le strict respect des gestes barrières, en évitant les passages dans des espaces fréquentés et les temps d'attente générant des groupements.

À la veille sans doute d’un 3e confinement (lors duquel les écoles resteraient probablement ouvertes), les professeurs sont plus que jamais en deuxième ligne. On ne compte plus les cas de COVID-19, les classes ou les établissements fermés, mais on continue de nous affirmer que tout va bien dans les écoles et que tout est sous contrôle. Quand cette crise sanitaire sera derrière nous, il faudra rappeler l’engagement exemplaire des enseignants dans leur mission de service public et exiger une reconnaissance du travail accompli…