Conseil Supérieur de l'Éducation : dialogue impossible

Publié le 19/12/2018

Le Conseil Supérieur de l’Éducation (CSE) était réuni les18 et 19 décembre pour rendre un avis sur les nouveaux programmes des voies générale et technologique. Les membres devaient examiner près de quarante textes et plus de deux cents amendements. Sachant que ces textes avaient été proposés dans une première mouture à la commission spécialisée la semaine précédente, la cinquantaine de membres qui constituent le CSE, n’avait que très peu de temps pour prendre connaissance, amender et se positionner sur le contenu de ces nouveaux programmes.

 

La Fep-CFDT portant la parole des maîtres a voté contre les propositions de l’administration. Ses mandatés ont dénoncé le rythme effréné imposé par le ministère qui une fois de plus ne laisse aucune place à la réflexion et à l’échange.

Photo : Fabienne Breysse-Monteil et Laurent Lamberdière siègent en CSE pour la Fep-CFDT