Un dérapage insultant pour les personnels éducatifs

Publié le 26/03/2020

C'est une maladresse pour laquelle elle s'est aussitôt excusée. Mais le problème, c'est que madame Ndiaye, en indiquant qu'un enseignant ne travaille pas puisque son établissement est fermé, prononce ces mots en tant que porte-parole du Gouvernement.

Et en tant que tel, son propos est bien plus grave car cela peut vouloir indiquer un état d'esprit. Il est bien connu qu'un enseignant ne fait pas grand-chose, n'est-il pas ?

Cela n'est évidemment pas la réalité et la crise sanitaire que nous traversons en atteste, nombre de familles pourront désormais en témoigner. Les enseignants, les personnels administratifs, de service, d’éducation, les chefs d'établissement, font des efforts incommensurables pour assurer une continuité pédagogique, parfois dans des conditions très difficiles. 

Une partie d’entre eux sont dans les établissements, notamment pour accueillir les élèves des parents soignants. Et ils sont comme d'autres exposés, les conditions sanitaires n'étant pas toujours réunies.

Les personnels se battent également pour que des élèves plus fragiles que d'autres ne pâtissent pas de la situation actuelle.

Alors, ces mots madame Ndiaye, vous auriez dû mieux les peser. Ils sont très mal venus car ils sont insultants.