Un tableau bien trop idyllique pour le privé !

Publié le 21/11/2016

La Fep-CFDT a lu attentivement le rapport de l’Inspection générale. Elle partage un certain nombre des analyses et des préconisations qui y sont faites, notamment sur le nécessaire travail en équipe qui requiert des qualités pour les partenaires (reconnaissance, transparence, ouverture …) mais aussi des moyens que l’on se donne (comme l’efficacité d’un conseil pédagogique) et des méthodes adaptées (en mode de pilotage collaboratif).

Mais la Fep-CFDT s’étonne du tableau «idyllique» fait de l’enseignement privé à partir de seulement 6 établissements auditionnés.
La réalité, c’est la pauvreté de la culture de concertation dans le privé (et pas seulement catholique) où l’information simple vaut trop souvent concertation.
Cependant, nos enquêtes du début 2016 l’ont vérifié, une meilleure implication des enseignants est relevée, dans les établissements où ils sont entendus, là où l’intelligence collective est prise en compte.
La Fep-CFDT est régulièrement informée de salariés mis en souffrance par abus de pouvoir du chef d'établissement (avec intervention de l’inspection et de la médecine du travail).
Elle ne peut taire cette réalité douloureuse et inacceptable.
Elle réinsiste, comme le rapport, sur la nécessité d’une formation au management des équipes de direction qui doivent d’abord «écouter avant de trancher».