Loi « Blanquer » = un cadeau au privé ? : La Fep-CFDT ne cautionne pas le slogan

Publié le 26/03/2019

La FSU, l’Unsa, le Sgen-CFDT, le Snalc et la CGT Éducation appellent les enseignants du public à se mobiliser le samedi 30 mars afin de peser sur le vote des parlementaires concernant le projet de loi porté par le ministre de l’Education nationale.

 

Ces organisations dénoncent en effet une loi qui :

  • Bouleversera gravement le fonctionnement du système éducatif.
  • Ne s’accompagne pas d’un budget à la hauteur des besoins.
  • Occulte complétement le sujet de la reconnaissance des métiers. 

Les effets de cette loi pour les enseignants du privé seront les mêmes que pour leurs collègues du public. La Fep-CFDT devrait également par conséquent appeler à la mobilisation. Elle ne peut toutefois cautionner ce que l’intersyndicale du public nomme « les cadeaux pour l’école privée ».

Les établissements sous contrat sont financés depuis soixante ans sur la base d’une obligation scolaire à l’âge de 6 ans. Si cette dernière est abaissée à 3 ans, il est normal que le financement suive. C’est un principe de droit comme de parité. 

Peser sur le vote des Parlementaires, oui, il le faut. Ostraciser les personnels des établissements privés sous contrat ? Pour la Fep-CFDT, c’est non