Du nouveau côté négociations dans la Fonction publique

Publié le 16/06/2015

La CFDT continuera de s'impliquer pour que le texte final proposé à sa signature et qu'elle soumettra à ses instances, reflète ce qu'elle a porté dans la négociation.

UFFA : Les propositions de la ministre du mardi 16 juin 2015 :
déclaration liminaire de la CFDT et communiqué de presse

Madame la ministre,
Il n’est pas question pour la CFDT Fonctions publiques de porter une appréciation sur un document que nous découvrons sur table à l’issue d’une négociation de plusieurs mois et dont les résultats sont tant attendus par les agents que nous représentons.
Vous le savez, nous avons porté un certain nombre de revendications tout au long des différentes séquences qui ont structuré la négociation que vous avez ouverte.
Outre les questions de gestion des emplois et des agents, qui vont du recrutement à la mobilité en passant par les dispositifs d’attractivité ou de reconnaissance de contraintes de service public, la CFDT Fonctions publiques a également pesé pour :

  • Des rémunérations rééquilibrées en faveur de l’indiciaire, sans perte de pouvoir d’achat pour les agents, pour mettre fin au processus d’individualisation croissante et afin d’améliorer les niveaux de pensions,
  • Des niveaux de recrutement mieux reconnus et valorisés, car les qualifications exigées pour être recrutés doivent être mieux rémunérées ;
  • Des critères différenciés pour les avancements d’échelon, de grade, de corps qui font une carrière :
  • L’ancienneté pour les avancements d’échelon au même rythme pour tous ;
  • La montée en compétences de chacun mieux reconnue par des avancements de grade ;
  • Des évolutions fonctionnelles et des prises de responsabilités qui permettent les promotions de corps ou cadres d’emplois, voire de catégorie hiérarchique.
  • Des carrières harmonisées, y compris en catégorie A.Toutes ces revendications sur les carrières et les rémunérations ne nous font pas oublier l’impatience de voir enfin une mesure générale. Si la CFDT Fonctions publiques a toujours refusé la confusion entre la question de la valeur du point et les sujets mis à la négociation, elle n’en attend pas moins que le Gouvernement s’engage aujourd’hui sur un rendez-vous salarial dès 2016.

Enfin, la CFDT Fonctions publiques attend également des engagements clairs du Gouvernement sur un calendrier resserré de mise en œuvre des mesures qui seront issues de la négociation, et qui devront être déclinées pour bénéficier à l’ensemble des fonctionnaires, si toutefois accord majoritaire il y a.
C’est en examinant les propositions du Gouvernement au regard de toutes ces revendications que la CFDT Fonctions publiques pèsera jusqu’au dernier jour de la négociation, mènera la consultation en interne

Communiqué de presse (en PDF) 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS