CP : La Fep-CFDT sera reçue par le ministre de l'Agriculture

Publié le 19/04/2013 à 16H46
A l’appel de la Fep-CFDT, près de 250 délégués CFDT de l’enseignement agricole privé se sont fermement mobilisés la soirée du 17 avril.

 

Communiqué de presse du 19 avril
suite a la mobilisation du 17 avril

Nos revendications avaient été présentées au ministre, le 13 février, lors de la remise de 2200 pétitions ; il avait ordonné à son administration de répondre à notre commande sur l’amélioration des conditions de travail.
La seule réponse apportée par la conseillère du ministre, qui a reçu la Fep pendant près de deux heures, a été de dire : «Un protocole a été signé entre le ministère, le Cneap et l’Unrep (…) ; Il y a ce soir un engagement à contrôler ce qui se passe dans l’enseignement privé (…)». Circulez y’a rien à voir !
L’Administration n’a vraiment encore rien compris à la situation… Elle oublie juste que les enseignants sont des agents de droit public, que l’Etat, leur employeur, devrait traiter à équité profs du Public et du Privé comme le fait, bien sûr, l’Education nationale.
Des actions dans l’ensemble des régions ont été menées y compris dans des régions avec un seul établissement, comme l’Alsace. Trop souvent le Grand Ouest se sentait un peu seul pour conduire les actions mais ce n’était plus le cas ce mercredi !
On s’est mobilisé partout en France : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Bretagne, Centre, Franche Comté, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Basse-Normandie, Paca, Pays-de-la Loire, Picardie, Rhône-Alpes.
De nombreuses Draaf ont été occupées dans plusieurs régions avec, même, une expulsion par les forces de l’ordre à Marseille !
Le ministre Stéphane Le Foll s’est engagé à recevoir la Fep-CFDT après cette soirée agitée sur tout le territoire.

 La colère de l’agricole s’est exprimée
le 17 avril mais elle n’est pas prête à retomber !