Communiqué : Gel du point de la fonction publique, pour la Fep-CFDT c’est non !

Publié le 13/05/2014

La Fep CFDT appelle les enseignants sous contrat de l’enseignement privé à se mobiliser fortement le 15 mai en faveur des revendications salariales portées par la CFDT Fonction publique et l’intersyndicale à l’initiative de l’appel.

Communiqué de presse

La  Fep-CFDT dénonce fortement le maintien du gel du point d’indice de la fonction publique.

La Fep-CFDT appelle les enseignants sous contrat de l’enseignement privé à se mobiliser fortement le 15 mai en faveur des revendications salariales portées par la CFDT Fonction publique et l’intersyndicale à l’initiative de l’appel.

La Fep-CFDT a déposé un préavis de grève auprès des deux ministères.

Elle démontre, arguments chiffrés à l’appui, qu'un enseignant du privé français, a plus de raison que tout autre à se mobiliser le 15 mai.

Les enseignants français sont parmi les moins bien payés de l’Europe

Après 15 ans d’ancienneté, le salaire d’un enseignant français est de 15 % inférieur à celui de la moyenne des salaires des enseignants de l’OCDE.

Les enseignants du privé sous contrat, davantage maltraités :

Après 15 ans d’ancienneté, le salaire net d’un professeur des écoles sous contrat est de 8.43%* inférieur à celui d’un professeur des écoles du public.

Cette différence est de 6.89% *en défaveur d’un professeur certifié du privé par rapport à un certifié du public.

*Chiffres extrait du rapport de la cour des comptes de mai 2013 intitulé « Gérer les enseignants autrement »