Communiqué Fep : Suppression d’emplois, le retour !

Publié le 17/09/2018

Le verdict est tombé, mille huit cents postes seront supprimés à la prochaine rentrée et l’enseignement privé n’a pas été oublié bien évidemment. La mesure est uniquement comptable et aveugle au contexte dans laquelle elle s’applique.

Cette annonce arrive en effet au moment où des réformes se préparent dans les établissements : celle, bâclée, du lycée général et technologique et celle, à venir, de la voie professionnelle, qui nécessiteraient davantage de moyens !

Les enseignants du privé en collège et en lycée pourront se consoler en faisant, de gré ou de force, des heures supplémentaires mieux rémunérées. C’est le retour du « travailler plus pour gagner plus » dont on connaît aujourd’hui les effets néfastes sur l’attractivité du métier. Une attractivité d’autant plus malmenée que le Ministère sait très bien que ces suppressions d’emploi vont avoir un impact négatif sur  les conditions de travail des enseignants.

Cette potion amère contribuera à dégrader un métier qui s’exerce de plus en plus dans un registre « low cost ».