Communiqué Fep : Pour le gouvernement, objectif : «précarisation massive»

Publié le 06/12/2017

Le ministère de l’Éducation nationale vient de publier le nombre de postes ouverts aux concours pour les enseignants des établissements privés sous contrat. Le résultat est consternant : une diminution d’environ 18 % des postes offerts tant en premier degré qu’en second degré !

Pourtant, le taux de contrats précaires est très élevé pour ces personnels (18,3 % contre 4,4 % dans l’enseignement public) qui sont souvent maltraités, comme l’a montré « Le livre noir des maîtres délégués dans l’enseignement privé », publié par la Fep-CFDT le 23 novembre.

La réduction des déficits publics ne peut passer par un appauvrissement des personnels employés pat l’État : la politique sociale « Thatchérienne » du gouvernement actuel est intolérable et montre son mépris vis-à-vis des enseignants non titulaires.

L’augmentation des postes offerts aux concours et la mise en place d’un nouveau dispositif qui permettrait aux maitres délégués d’obtenir un contrat d’enseignement sont des revendications légitimes que la Fep-CFDT continuera de porter avec force.