Communiqué fédéral : «L’Ecole n’est pas coupable. Mais elle est responsable !»

Publié le 12/01/2015

La Fep-CFDT partage la conclusion de Madame la ministre, à  la réunion à laquelle elle avait convié les organisations syndicales représentatives suite à la semaine sanglante que nous venons de vivre.


banniere charlie hebdo 581

Une grande première, les trois organisations syndicales représentatives des personnels de l’enseignement privé étaient invitées au côté des organisations syndicales de l’enseignement public.

L’Ecole n’est « pas coupable » car il ne s’agit pas de fustiger les personnels en les soupçonnant d’avoir failli. Et l’Ecole reste bien ce creuset où   l’on apprend les valeurs républicaines et où l’on se confronte à la laïcité.

Mais elle est « responsable » et en ce sens doit s’interroger sur ses insuffisances dans sa lutte contre l’échec scolaire, sa capacité à permettre à tous les élèves un réel vivre ensemble et de vivre une réelle mixité scolaire. L’enseignement privé sous contrat en ce sens est concerné et commettrait une grave erreur s’il permettait que des initiatives à venir s’arrêtent à la porte de certains établissements.

L’Ecole est également responsable parce que la sécurité physique est menacée, particulièrement dans les écoles de confession juive.

Aussi, la Fep-CFDT interpellera l’ensemble des « réseaux du privé », notamment ceux des diverses confessions religieuses pour qu’ au lendemain de ce 11 janvier, l’élan national se traduise aussi dans les établissements privés sous contrat.

Bruno LamourSecrétaire général de la Fep-CFDT