Communiqué du 30 mai : Maître délégué dans l'enseignement privé : Ce n’est pas un métier ! Le 6 juin, les suppléants débarquent.

Publié le 30/05/2018

La Fep-CFDT démultiplie les actions afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs concernés par la situation dans laquelle se trouvent ces collègues. Notre communiqué de presse ci-dessous. 

Il y a quelques mois, la Fep-CFDT publiait le « Livre noir » des maîtres délégués dans lequel figuraient des témoignages significatifs sur la situation de ceux chargés d’effectuer des remplacements de courte ou de plus longue durée. Il contenait également le courrier adressé au ministre de l’Education nationale.

Depuis, la Fep-CFDT a démultiplié les actions afin de sensibiliser l’ensemble des acteurs concernés par ce sujet. Elles se traduiront par de nombreuses rencontres avec des parlementaires, des audiences avec des représentants rectoraux, des rencontres bien sûr avec les intéressés, maîtres délégués.

Pour clore l’année scolaire, une dernière action sera menée le 6 juin prochain. Des regroupements auront lieu devant les rectorats et notamment ceux de Rennes, Créteil, Nancy et Bordeaux. Des délégations devraient être reçues par les services rectoraux.

Cette action nationale démontrera une fois encore que le sort infligé à 22 % d’enseignants dans le second degré et 14 % dans le premier degré n’est pas acceptable. La Fep-CFDT redira le 6 juin prochain que seules des mesures visant à réduire la précarisation dans l’enseignement privé sont négociables.

Un préavis de grève a été déposé pour cette journée.