Communiqué de presse : Pastorale homophobe : Un devoir de vigilance

Publié le 01/03/2017

Il aura fallu une réaction forte d’élèves de Première choqués par la distribution, lors d’une séance de «catéchisme», d’un fascicule clairement homophobe («Aujourd’hui, certains prétendent que l’homosexualité est normale»), anti-IVG et anti contraception,  puis sa diffusion dans les réseaux sociaux pour que le chef d’établissement d’un lycée de Neuilly finisse par présenter ses excuses et par annoncer le retrait du manuel au sein de l’établissement.

Si la direction reconnaît deux erreurs, une «défaillance individuelle» et un «problème de travail de groupe», elle s’en tient à ce constat.

Pour la Fep-CFDT, cette situation n’est malheureusement pas nouvelle : elle fait suite à des distributions du manuel Lejeune (récemment condamnées par le secrétaire général de l’Enseignement catholique), à des interventions régulières dans les établissements d’associations proches des fondamentalistes chrétiens américains (pédagogie Teenstar).

Si la Fep reconnait aux établissements l’exercice de leur caractère propre, elle se doit de leur rappeler qu’ils doivent  également respecter la liberté de conscience des jeunes qui leur sont confiés.

Nous ne pouvons accepter qu’un établissement scolaire, dans son message périscolaire, aille à l’encontre de la mission de service public qui lui est dévolue par le contrat d’association.

Nous attendons des responsables de l’enseignement catholique une parole ferme sur ces situations : revendiquer l’autonomie des établissements, voire une plus grande liberté, sans en dénoncer les dérives, sans régulation, serait un inquiétant message délivré à la communauté éducative.

Nous ferons notre travail de veille et nous nous renseignerons par l'intermédiaire de nos représentant.e.s.

La Fep-CFDT restera particulièrement vigilante sur ces sujets sensibles qui peuvent avoir des conséquences dramatiques chez des adolescents fragilisés.