Communiqué de presse : Fake news, non merci !

Publié le 11/05/2017

Le regard rivé peut-être outre-Atlantique, le Syndicat national de l’enseignement privé (Snep) - UNSA colporte, depuis des mois, des messages erronés concernant les positions tenues par la Fep-CFDT. 

Ainsi, dernièrement, elle travestit ce que la Fep-CFDT défend pour la nouvelle évaluation des enseignants et depuis quinze jours, elle martèle que la Fep-CFDT prône «une double autorité administrative et ecclésiastique» pour les agents de droit public et ce, s’appuyant sur un article figurant sur le «Café Pédagogique».  

Ceux qui connaissent l’histoire et les orientations de la Fep-CFDT doivent évidemment sourire de cette ineptie. D’ailleurs, lors de son 38ème congrès à La Rochelle, du 24 au 28 avril dernier, la Fep-CFDT a une nouvelle fois affirmé : les agents de droit public ont un seul et unique employeur, l’Etat.

Cette même idée est également contenue dans l’interpellation que la Fep-CFDT a adressée à dix candidats qui se présentaient dans le cadre de l’élection présidentielle, interpellation qui sera dès la semaine prochaine adressée également aux candidats aux élections législatives.

La Fep-CFDT rappellera également lors des premiers rendez-vous qu’elle escompte obtenir avec les deux ministères de tutelle des agents de droit public, lorsque les équipes seront installées, qu’aucun retour en arrière n’est possible et qu’il est nécessaire, au contraire, de renforcer juridiquement ce lien entre l’Etat employeur et les agents de droit public.