AVS : Enfin la parution d'un texte attendu pour gérer leur situation

Publié le 04/09/2013
La circulaire du 27 aout 2013, adressée  par le Ministère dans les rectoraux et académies, permet le maintien en fonction des assistants d'éducation (AVS)  qui exercent leurs missions d'accompagnants auprès d' enfants handicapés det ont les contrats ont expiré depuis le 1er janvier 2013.Un pas vers la professionnalisation dont le besoin est enfin reconnu ! La mise en place nécessite une mesure législative que nous appelions et qui désormais est en bonne voie.

N'hésitez à contacter votre syndicat Fep-CFDT.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PREMIER MINISTRE


Accompagnement des élèves en situation de handicap :
la reconnaissance d’un vrai métier


A l’occasion de leur journée de travail précédant la rentrée scolaire, le Premier ministre a reçu à l’Hôtel de Matignon en présence du ministre, de la ministre déléguée et d’autres ministres les 250 hauts cadres de l’Education nationale (recteurs, directeurs académiques, secrétaires généraux d’académie, responsables de l’administration centrale).
Cette rencontre, inédite, marque l’importance que le gouvernement attache à la réussite de la refondation de l’Ecole et à l’agenda qui y est attaché depuis la promulgation de la loi le 8 juillet 2013.
Le Premier ministre a ainsi pu adresser à ces hauts cadres un message de confiance mais aussi souligner devant eux les défis qu’ils doivent désormais relever : L’avènement de l’école de la réussite pour tous Une école plus inclusive, accompagnant mieux tous les élèves L’innovation pédagogique au coeur de l’action éducative Le levier essentiel d’une formation des enseignants profondément renouvelée.
Parmi les mesures annoncées par le Premier ministre, celles concernant l’accompagnement des élèves handicapés paraissent particulièrement emblématiques de cette quadruple ambition.
Ces mesures s’inspirent des réflexions issues d’un groupe de travail, initié par Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion et George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la réussite éducative et présidé par Pénélope Komitès, en concertation avec les associations représentant les familles d’enfants en situation de handicap, les auxiliaires de vie scolaire, ainsi que les organisations syndicales.
A la suite de ces travaux, conformément aux engagements pris par le Président de la République, le Premier ministre a décidé de reconnaître et de valoriser le métier
Hôtel de Matignon - 57, rue de Varenne - 75007 PARIS
qu’accomplissent les auxiliaires de vie scolaire et de leur offrir une véritable perspective professionnelle.
Ainsi, les 28 057 assistants d’éducation qui exercent ces missions d’accompagnement des élèves en situation de handicap se verront proposer un contrat à durée indéterminée au terme leurs six ans d’exercice en contrat à durée déterminée.
Cette mesure constitue une avancée considérable pour ces personnels en leur permettant d’accéder à un statut de salarié pérenne, dans l’intérêt même des enfants qu’ils accompagnent. Ces personnels, qui se seront formés au cours de leurs années d’exercice, pourront désormais poursuivre leur activité au-delà des six ans qui étaient jusque-là la durée limite des contrats. Il est ainsi mis fin à une situation absurde et inacceptable.
Cette professionnalisation de l’accompagnement des élèves en situation de handicap passe, pour l’ensemble des personnels accompagnants, par la reconnaissance d’un vrai métier. Celui-ci fera ainsi l’objet d'une nouvelle formation et d'un nouveau diplôme d'État. L'expérience acquise par les AVS y sera valorisée.
Ces mesures marquent un progrès très important en matière de scolarisation des enfants en situation de handicap, en améliorant la qualité de l’accompagnement des élèves. Elles apportent des réponses aux attentes fortes des familles.
Cette décision vient compléter l’ensemble des efforts qui ont été engagés par le Gouvernement en faveur de la scolarisation des enfants en situation de handicap : Le recrutement de 8 000 accompagnants supplémentaires à la rentrée 2014; La formation des jeunes enseignants aux sujets du handicap à l’école, assurée par les nouvelles Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) ; La mise en place de modules de formation continue consacrés à la prise en charge du handicap pour tous les personnels de l’éducation ; Le déploiement d’outils numériques pour répondre aux besoins spécifiques des élèves ; L’ouverture de 30 unités d’enseignement spécialement dédiées à l’autisme dans le cadre du 3e «plan autisme ».
Ces mesures traduisant la reconnaissance des accompagnants des élèves handicapés comme exerçant un vrai métier illustrent parfaitement la volonté gouvernementale d‘une école plus inclusive, attachée à la réussite de tous, portée par l’innovation pédagogique et le renouvellement de la formation des personnels exerçant auprès des élèves.