La liberté sous contrat - Une histoire de l'enseignement privé de Bruno Poucet.

Publié le 04/12/2012 à 14H15
Il n'existait pas encore d'ouvrage qui retrace l'histoire de l'enseignement privé sous contrat en France. Cinquante ans après la Loi Debré, il est possible de dessiner la genèse et les métamorphoses d'une loi qui a réorganisé les rapports de l'Etat et des établissements privés.


Il n'existait pas encore d'ouvrage qui retrace l'histoire de l'enseignement privé sous contrat en France. Cinquante ans après la Loi Debré, il est possible de dessiner la genèse et les métamorphoses d'une loi qui a réorganisé les rapports de l'Etat et des établissements privés.

 

 Il n’existait pas encore d’ouvrage qui retrace l’histoire de l’enseignement privé sous contrat en France. Cinquante ans après la Loi Debré, il est possible de dessiner la genèse et les métamorphoses d’une loi qui a réorganisé les rapports de l’Etat et des établissements privés.

L’histoire de l’enseignement privé sous contrat, c’est aussi l’histoire des structures qui ont été modifiées, des personnels dont les statuts ont été transformés, des parents dont les exigences ont évolué, des élèves dont les besoins ont changé. C’est l’histoire d’une «institution» essentiellement catholique, bousculée par le Concile Vatican II, et qui s’interroge sur sa signification et son rapport à la foi, à la laïcité. C’est l’histoire des rapports tumultueux entre une institution et le service public d’enseignement : selon les périodes, elle s’en rapproche ou s’en éloigne, contribue à son essor ou le concurrence. C’est l’histoire, enfin, d’une institution qui apporte sa contribution au renouvellement des pratiques éducatives en puisant, parfois, à des traditions centenaires. On l’aura compris, au-delà de l’histoire des débats politiques, l’histoire de l’enseignement associé est révélatrice des évolutions de la société en matière éducative, religieuse et plus largement culturelle.