GIPA : Garantie Individuelle du Pouvoir d'Achat 2015

Publié le 01/04/2014

Une bonne et mauvaise nouvelle

Bonne, car vous pouvez avoir droit à une prime. Mauvaise, car alors cela signifie que votre pouvoir d’achat a diminué… Et que les cotisations sociales ont augmenté.
La Garantie Individuelle du Pouvoir d’Achat (Gipa), instituée en juin 2008, redistribue une prime pour tous les fonctionnaires titulaires et les agents non titulaires employés de manière continue, qui ont perdu du pouvoir d’achat sur une période de 4 ans. Ainsi, l'indemnité qui sera calculée en 2015 concernera la période du 31 décembre 2010 au 31 décembre 2014. (Logiciels 2015, ci-dessous : Fonction publique CFDT).

Montant de la prime
C’est un système de calcul sur 4 ans de l’évolution de votre traitement (traitement indiciaire brut) comparée à l’augmentation des prix de la consommation. Vous serez bénéficiaire d’une prime si l’évolution de votre salaire indiciaire est inférieure à
5.16 %  sur ces 4 ans. La formule de calcul est déterminée par le décret n° 2008-539 du 6 juin 2008.
Initialement prévue pour ceux qui étaient « bloqués » en fin de grille, la GIPA remplit toujours cet office. Mais fait nouveau, même avec un changement d’indice en 4 ans, certaines catégories sont aussi concernées.

L’avancement ne compense plus l’inflation
Le dispositif GIPA met donc en évidence qu’avec le gel du point, l’avancement dans la carrière ne permet plus, pour certaines catégories, de compenser l’inflation. S’il faut apprécier le déclenchement de ce mécanisme au niveau individuel, pour la Fep- CFDT, il s’agit d’une sérieuse alerte qui devrait engager immédiatement des négociations salariales pour l’ensemble de la profession.
La Gipa est soumise aux cotisations sociales (CSG, CRDS et contribution solidarité), à l’ERAFP et à l’impôt sur le revenu.
Pour connaitre votre GIPA 2015, utilisez le simulateur sur notre site
www.cfdt.fr ou contactez votre syndicat
Il suffit d’indiquer les indices figurant sur les fiches de paie de décembre 2010 et 2014.

  • ATTENTION  augmentation des cotisations sociales sur les salaires… Au 1 janvier 2015, a été appliquée une hausse de 0,05 %   de la part salariale des cotisations sur l’assurance vieillesse ainsi que sur la retraite complémentaire Arrco et la tranche B Agirc (pour la GMP, les montants seront connus fin mars , avec effet rétroactif au 1 janvier 2015).

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS