Newsletter agricole juin - juillet 2019

Publié le 06/07/2019

Vendredi 28 juin, le DGER a envoyé un message à tous les agents de l’enseignement agricole (sauf pour les collègues qui n'ont pas encore leur adresse @educagri.fr !) précisant un plan d'action engagé pour les enseignants des catégories III. Parmi les 7 mesures annoncées :
- « Porter en interministériel la mise en place d'un nouveau plan de requalification, sur 3 ans pour 1 400 agents (sur 1 600 agents recensés en catégorie III), soit 466 agents éligibles chaque année ;
- Porter en interministériel la revalorisation des grilles indiciaires des enseignants de catégorie III pour les aligner sur celles des ACEN (1) ».

Vendredi 28 juin, le DGER a envoyé un message à tous les agents de l’enseignement agricole (sauf pour les collègues qui n'ont pas encore leur adresse @educagri.fr !) précisant un plan d'action engagé pour les enseignants des catégories III. Parmi les 7 mesures annoncées :
- « Porter en interministériel la mise en place d'un nouveau plan de requalification, sur 3 ans pour 1 400 agents (sur 1 600 agents recensés en catégorie III), soit 466 agents éligibles chaque année ;
- Porter en interministériel la revalorisation des grilles indiciaires des enseignants de catégorie III pour les aligner sur celles des ACEN (1) ».
Une belle avancée assurément ! Obtenue parce que nous nous sommes mobilisés, parce que nous avons agi avec détermination. Rappelons-nous les actions Fep-CDFT depuis plus d’un an : les échanges avec les collègues de catégorie III autour du guide d'accueil, les rendez-vous avec les députés avec le livret noir des catégories III, les pétitions, les actions et manifestations Fep-CFDT du 22 mai, le vote de nos élus au CCM le 23 mai.
Il aura fallu arriver à une action « extrême », la grève des examens avec une intersyndicale inédite public-privé, pour que s’ouvrent enfin des négociations et que le MAA s’engage à défendre ce plan de reclassement à la Direction du Budget. Bien évidemment, il nous faudra être vigilants pour que cet engagement soit suivi d’effet. Nous poursuivrons ensemble notre travail syndical, nous dialoguerons, nous agirons, tout en portant les valeurs de la CFDT. Un grand merci à tous ceux qui se sont mobilisés devant les centres d’examen, à tous les grévistes, à tous ceux qui ont soutenu l'action.
Côté droit privé, concernant la Fep-CFDT n’acceptera pas que l’harmonisation des deux conventions collectives conduise à du moins disant pour les salariés.
Enfin, n’oubliez pas d’inviter le plus grand nombre de salariés à compléter l’enquête pour préparer la prochaine négociation sur les salaires qui devrait s’ouvrir dès le mois d’octobre.
(1)  Agent Contractuel des établissements d’Enseignement, à gestion Nationale

La Newsletter agricole  SUIVEZ LE LIEN