Cneap : Une intersyndicale pour préparer les négociations salariales

Publié le 04/12/2012 à 14H15
Les 15 octobre et 9 décembre ont eu lieu la négociation obligatoire sur les salaires et la politique salariale.Les organisations syndicales (Fep-CFDT, CFTC, CGT et Spelc -CGC n'ayant pu venir), se sont réunies en octobre pour préparer cette négociation.
  • Elles souhaitaient se mettre d’accord sur l’analyse du contexte social et économique et sur les améliorations salariales à exiger. Deux aspects se dégagent. Le premier était l’analyse des quelques chiffres dont on dispose sur la situation des établissements.
  • L’évolution de la subvention de fonctionnement a positivement évolué et la part de la masse salariale (les salaires) dans les charges a stagné sur 10 années. Cependant la capacité d’auto-financement des établissements est en baisse ; pour faire vite la trésorerie.

  • Les chiffres s’échelonnant jusqu’en 2008, ils n’intègrent pas le rappel de subvention en 2009. Nous exigeons toute la transparence. Dans le dernier Echo du secteur (magazine de novembre), nous rappelions ce que la Fep avait demandé pour préparer cette négociation (salaires moyens et médians, nombre de contrats aidés, emploi des salariés handicapés et seniors...). Le Cneap sait que ces éléments doivent remonter des établissements.

  • Le deuxième aspect est bien celui des salaires. Plusieurs grilles sont atteintes par l’évolution du Smic (PAT, cat.3, Enseignants 6ème et 5ème degré et AEVS). Celles des PVS et enseignants sont bloquées à 30 ans. L’évolution des grilles est insuffisante et parfois inférieure à l’inflation de 1,7 % sur un an et des dépenses incompressibles qui flambent (transport, énergie, santé, …). Nous demandons une augmentation de 3 % en insistant sur les bas salaires. Reste que le fil de l’argumentation acté par les 4 organisations syndicales est le pouvoir d’achat, la prise en compte de l’évolution des métiers, la reconnaissance des personnels et la nécessité de favoriser les formations (l’EAAD).

L’intersyndicale a aussi  repris les chapitres de la convention collective unique. Le Fep a relevé un certain nombre de points à éclaircir juridiquement et d’autres qu’elle souhaite améliorer : Les périodes d’essai à réduire ou supprimer pour les personnes qui retrouvent un emploi dans un établissement du Cneap ; la procédure de licenciement à préciser, les absences pour enfant malade qu’il faut obtenir avec le maintien du salaire, pour exemples.