Premier degré : Mouvement de l'emploi

Publié le 04/12/2012 à 14H15
Malgré les vives inquiétudes dues à la réduction massive de postes, le pire a été évité. Les équipes syndicales se demandent comment elles vont pouvoir faire face, à l'avenir, à la poursuite de cette politique si elle devait être maintenue.

Malgré les vives inquiétudes dues à la réduction massive de postes, le pire a été évité. Les équipes syndicales se demandent comment elles vont pouvoir faire face, à l'avenir, à la poursuite de cette politique si elle devait être maintenue.

Pour limiter les dégâts, de nombreuses solutions en interne ont été trouvées : utilisation de postes protégés, services partagés sur plusieurs classes, voire nomination sur des postes incomplets, ce qui conduit les stagiaires à prolonger leur année de stage au delà de l’année scolaire.

Pour les suppléants ayant plusieurs années d’expérience, c’est l’accès au CDI qui se trouve mis en cause.