Maîtres délégués. Action nationale du 6 juin !

Publié le 28/05/2018

MAÎTRE DÉLÉGUÉ, CE N’EST PAS UN MÉTIER ! LE 6 JUIN LES SUPPLÉANTS DÉBARQUENT !

La résorption de la précarité a toujours été, pour nous tous, une préoccupation majeure et un axe fort de travail, que ce soit au sein de nos établissements ou auprès des instances et des politiques.

Par le passé, nous avons abouti à des mesures de résorption de la précarité des enseignants : loi Sapin avant 2000, CDI avec contrat de titularisation de 2000 à 2012, concours réservés. Plus récemment, nous avons obtenu une augmentation du nombre des postes aux concours (2014 à 2017), une amélioration de la situation des suppléants du premier degré grâce au passage des MA3 et MA4 en MA2 (2014), la reconnaissance du statut de MA1 dans quelques cas.

Beaucoup d’enseignants ont pu bénéficier de ces mesures mais force est de constater que sur la durée les conditions se dégradent pour la profession dans son ensemble.

Nous constatons sur les dix dernières années une très forte augmentation du nombre de maîtres délégués (suppléants, délégués auxiliaires) + 41 %, alors qu’au total le nombre d’enseignants est en légère baisse ; et une perte importante de pouvoir d’achat pour tous les enseignants quel que soit leur statut : maître délégué ou contractuel.

En novembre 2017, la Fep a recueilli de nombreux témoignages et a publié un Livre noir des maîtres délégués. Ce Livre noir a été utilisé, dans un premier temps, pour sensibiliser les instances rectorales et ministérielles. En décembre, des rencontres ont eu lieu avec le ministre et les recteurs. Puis, nous avons rencontré les élus, députés et sénateurs.

Ces actions sont portées vers les maîtres délégués, mais ne nous y trompons pas : défendre les uns, demander des salaires décents et leur contractualisation, c’est défendre sur le long terme l’ensemble de la profession.

MAÎTRE DÉLÉGUÉ, CE N’EST PAS UN MÉTIER ! LE 6 JUIN LES SUPPLÉANTS DÉBARQUENT 

  • Rencontre d’une délégation : responsables syndicaux, enseignants, maîtres délégués volontaires pour témoigner  ;
  • Rassemblement devant les grilles des rectorats, recueil de témoignages d’autres maîtres délégués présents ;
  • Organisation de moments conviviaux pendant lesquels les membres de la délégation pourront échanger avec les personnes présentes.

Cette action aura lieu simultanément  à Bordeaux, Rennes, Créteil et Nancy.

Le mardi 15 mai, le secrétaire d’État Olivier Dussopt a présidé la réunion de lancement du chantier n° 2 de la concertation «refonder le contrat social avec les agents publics» consacré «au recours aux contractuels dans la Fonction publique». Il a confirmé que les conditions d’emploi feront bien partie du chantier qui s’ouvre mais a exclu un nouveau plan de titularisation type Sauvadet (concours réservés) !

Cette annonce doit faire décupler notre envie énergie de se rendre visibles le 6 juin. N’hésitez pas à contacter votre syndicat pour connaître les modalités pratiques de cette action.

Bonne mobilisation !

 (Pour télécharger le Livre noir,
cliquez sur l'image)

couverture 1