CONVENTION MENESR-Formiris

Publié le 23/02/2017

La  nouvelle convention MENESR-Formiris a été signée le 27 janvier dernier. 

Elle a notamment pour objectif de répondre aux préconisations de la Cour des comptes et, sur ce point, elle apporte effectivement des améliorations. Néanmoins, nous avons tenu à indiquer par courrier au ministère qu’il aurait été souhaitable que la Fep-CFDT soit associée à son élaboration. Concernant son contenu, nous avons souligné qu’il conviendrait que le refus par des responsables de Formiris de donner suite à une demande de formation d’un maître soit motivé ; et qu’un tel refus serait même inacceptable quand la formation est conseillée voire exigée par l’inspection. La Fep-CFDT a donc demandé au ministère que soit produit un état des lieux des refus des responsables de Formiris ainsi qu’une analyse des rais ons avancées pour les justifier.

Nous avons encore précisé que le financement de Gabriel (nouvelle organisation des bases de données de l’enseignement catholique) soit assorti de l’obligation de fournir des données statistiques sur la formation professionnelle du privé, qui n’ont jusqu’à présent jamais été publiées.

Quelques jours plus tard, le 1er février 2017, Formiris tenait son AG. La Fep-CFDT a approuvé le rapport d’activité. Cela a été l’occasion d’affirmer notre attachement au paritarisme, garant de l’adéquation entre l’offre et la demande de formation. Nous avons également insisté sur la nécessité du remboursement des frais engagés par les maîtres dans le cadre de leurs formations. Enfin, nous avons rappelé qu’il est indispensable que les formations liées à la réforme du collège se poursuivent et soient évaluées.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS