DIPLÔME NATIONAL DU BREVET : Encore une réforme sans avoir évalué la réforme précédente.

Publié le 28/11/2017

La Fep-CFDT n’a pas manqué de donner son point de vue sur les modifications apportées au Diplôme National du Brevet lors de la réunion du Conseil Supérieur de l’Enseignement du 19 octobre dernier. 

   

Cette « réforme » s’inscrit dans le droit fil des précédentes mesures qui ont visé à « détricoter » ce qui avait été fait par le précédent gouvernement : rythmes scolaires, collège, évaluations CP/6ème. Le tout sans aucune évaluation des dispositifs antérieurs. Si la première session du DNB a révélé quelques difficultés de mise en place, il n’y avait pas d’urgence à le modifier.

Cette « réforme » est doublement symbolique. Tout en ne changeant pas grand-chose, les évolutions sont néanmoins lourdes de sens sur l’esprit qui l’anime. Celui-ci se perçoit dans la diminution de la part des points liés au socle commun et le retour à un découpage disciplinaire pour les épreuves terminales, dont le poids global augmente, les épreuves de français et de mathématiques étant les plus pondérées. Une seule question se pose à nous : aux élèves de quels milieux sociaux profitera d’abord cette réforme ? Autrement dit : réduira-t-elle les inégalités que l’école produit elle-même ? Une évaluation de ce nouveau DNB nous le dira un jour, peut-être ?

L’essentiel du « nouveau » DNB ICI 

Arrêté du 27 novembre 2017 modifiant l'arrêté du 31 décembre 2015 relatif aux modalités d'attribution du diplôme national du brevet 

Pour aller plus loin