NEWSLETTER AGRICOLE N° 77 : La Fep-CFDT vous écoute !

Publié le 02/04/2019

Dans les semaines qui viennent, les réunions vont se succéder au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : groupes de travail, bilatérale, Conseil Consultatif Ministériel (le CCM), Commission consultative Mixte (la CCM). Pour la Fep-CFDT, le dialogue et la concertation sont certes importants, mais ils demeurent très insuffisants s’ils ne se traduisent pas par des décisions.

Ce n’est pas la campagne de communication lancée par le ministre Didier Guillaume lors du salon de l’agriculture qui va remettre sur pied à elle seule l’enseignement agricole et en particulier l’enseignement agricole privé. Gageons que cette publicité fasse mieux connaître les formations dispensées dans l’enseignement agricole et permette ainsi de recruter plus d’élèves. Mais pour l’instant, les enseignants sont les grands oubliés de cette campagne.

Une enquête récente de la Fep-CFDT auprès des enseignants qui ont obtenu une passerelle au Men montre, s’il en était besoin, que les conditions de travail sont bien meilleures au Men. Cette fuite vers le champ d’à-côté devrait interroger et conduire le ministère à prendre des mesures sérieuses, que ce soit pour les agents sous classés en catégorie 3 ou pour l’amélioration des obligations de service de tous les enseignants. A ce titre, la Fep-CFDT vous donne la parole dans l’enquête « Chaire-Majo-Mino-IMP ». Toute fin de non-recevoir dans les prochains jours sur nos revendications prioritaires conduirait la Fep-CFDT non plus à durcir le ton mais les actions avant la fin de l'année. Du côté des salariés de droit privé, la NAO s’est soldée par un PV de désaccord. Désormais l’harmonisation des conventions collectives devra retenir toute l’attention des syndicats et des correspondants d’établissement car les employeurs comptent bien en profiter pour rebattre les cartes en ce qui concerne en particulier les métiers d’enseignant et de formateur.

SUIVEZ LE LIEN