Jour de carence : la CFDT appelle à un dialogue à la hauteur des enjeux !

Publié le 07/07/2017 à 14H12
Après avoir décidé le gel de la valeur du point d'indice, le ministre en charge de l'action et des comptes publics et de la Fonction publique, Gérald Darmanin, a annoncé brutalement le rétablissement du jour de carence qui avait déjà montré toutes ses limites lors d'une précédente tentative entre 2011 et 2014. 

Si on peut partager la nécessité d’une maîtrise des dépenses publiques et de la dette, le focus sur des stéréotypes a pour effet de stigmatiser les agents publics, en occultant leur contribution à la richesse nationale dont on ne se souvient malheureusement que lors de terribles crises financières ou d'événements dramatiques.

La CFDT Fonctions publiques appelle la fin des annonces inspirées par la Cour des Comptes afin de bâtir la confiance nécessaire pour un dialogue social exigeant et transparent.

Il faut redonner aux agents de la Fonction publique des perspectives de carrière à la hauteur de leur travail et de leur investissement dans l'accomplissement de leurs missions, chantier engagé par le protocole sur les carrières et les rémunérations qu’il convient de mener à son terme.

Il faut donner aux agents de la Fonction publique la capacité d’organiser leur travail au plus près du terrain. Ils sont les premiers à pouvoir l’améliorer.

Il faut permettre aux agents publics un accès digne de ce nom à la prévention et aux soins en ouvrant une négociation sur la participation financière des employeurs à la protection sociale complémentaire en matière de maladie et de prévoyance qui est aujourd'hui à des niveaux indigents.

La CFDT Fonctions publiques le redira au ministre : les agents publics ne sont pas une variable d'ajustement budgétaire. Construisons un dialogue social à la hauteur des enjeux et une gestion RH attentive et libérée des calendriers politiques.