Agricole : La Fep reçue par le directeur adjoint du cabinet du ministre

Publié le 04/12/2012 à 14H15
Le 11 septembre 2012, la Fep-CFDT a rencontré le directeur adjoint au cabinet du ministre ainsi qu'un représentant de la Draaf et le chef des services régionaux de formation et de développement (SRFD) de Bretagne. La Fep a eu une nouvelle occasion de rappeler les dossiers en cours.
Agricole : La Fep reçue par le directeur adjoint du cabinet du ministre
Agricole : La Fep reçue par le directeur adjoint du cabinet du ministre
Le 11 septembre 2012, la Fep-CFDT a rencontré le directeur adjoint au cabinet du ministre ainsi qu'un représentant de la Draaf et le chef des services régionaux de formation et de développement (SRFD) de Bretagne. La Fep a eu une nouvelle occasion de rappeler les dossiers en cours.

 

Attentes

Les dossiers à traiter sont nombreux mais, avant tout, la délégation a souligné que l’attribution toute récente de cinquante postes d’enseignement supplémentaires pour l’enseignement agricole public a été vraiment mal vécue par les collègues du privé.

Une demande impérative pour plus d’équité a été faite. 

Afin d’éviter toutes les dérives, la révision de la note sur les obligations de services a également été demandée. Il est aussi nécessaire de transformer des heures supplémentaires/années (HSA) en heures contrat et permettre un vrai mouvement de l’emploi.

Réponses

La nécessité de l’équité des moyens entre l’enseignement agricole public et privé a été entendue par le directeur adjoint qui juge nécessaire de réexaminer les modalités d’allocation des moyens aux établissements.

Bonne nouvelle

Un décret permettant de nouvelles listes d’aptitude pour les enseignants en catégorie 3 devrait paraître.

La Fep a eu raison de faire  pression pour l’obtenir. Le blocage, depuis plusieurs mois, venait du ministère du Budget... Le verrou a sauté le 12 septembre ! Une étape essentielle est franchie pour que la mesure soit prolongée pendant trois années. Toutefois, le décret doit, bien sûr, passer au Conseil d’Etat et au Cnea avant sa publication.  

Une nouvelle fois, la détermination syndicale a pesé.

 

 Pour en savoir plus