Agricole : Entre résultats et attentes

Publié le 23/09/2013 à 11H40
Depuis l’arrivée de Stéphane Le Foll au ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, les enseignants des établissements agricoles privés se sont mobilisés : des résultats sont obtenus, des promesses sont à tenir et des attentes encore insatisfaites.


Les avancées concernant les obligations de service

Dans la filière générale, il n’y a pas d’annualisation dans les classes concernées.

Dans les filières professionnelles et technologiques :
concernant le suivi de stage, la concertation et autres activités (SCA) le ministre a rappelé clairement que les horaires libérés, lorsque les élèves sont en stage, permettent aux équipes d’assurer le suivi pédagogique des élèves en stage, la concertation et /ou autres activités. Il précise que le SCA ne doit pas être une variable d’ajustement pour assurer le face-à-face péd
agogique.
La Fep incite les syndicats à interpeller le Draaf pour tout litige concernant les obligations de service.
Elle exige que les avancées de cette note se traduisent concrètement dans les établissements dès cette année.

Pour les filières annualisées,
sont décomptées les heures de cours -des six cent quarante-huit heures annuelles- pendant les jours fériés.

Un point de désaccord important concernant la DGH

L’augmentation de moyens pour les établissements se traduit par une répartition 70/30 respectivement pour le public et pour le privé.
La Fep dénonce cette faible augmentation de la dotation pour l’enseignement privé alors qu’il manque 15 % des besoins horaires pour respecter  les référentiels des classes ouvertes par le Ministre.
La Fep restera très vigilante pour mettre en œuvre les engagements du ministre.
Elle n’oubliera pas de lui rappeler ses autres revendications :

- reclassement des enseignants de catégorie 3,
- augmentation de la DGH,
- paiement du CCF.