Réforme de la voie professionnelle, où en est-on pour le privé ?

Publié le 04/12/2012 à 14H15
Une enquête - initiée par la Fep-CFDT - a dressé un premier bilan de la réforme du bac professionnel, entrée en vigueur depuis septembre 2009.

Réforme de la voie professionnelle, où en est-on pour le privé ?
Réforme de la voie professionnelle, où en est-on pour le privé ?
Une enquête - initiée par la Fep-CFDT - a dressé un premier bilan de la réforme du bac professionnel, entrée en vigueur depuis septembre 2009.

  •  L’augmentation des effectifs en lycée professionnel à la rentrée 2010 (+ 1781 élèves par rapport à 2009) est-elle un signe d’une meilleure attractivité de la filière ou l’effet trompeur du passage de quatre ans à trois ans ?  
  • L’augmentation temporaire en classe de première due au resserrement de la scolarité en trois ans, entraîne une dégradation du travail tant pour les enseignants que pour les élèves.

L’enquête amène à la conclusion que sans moyens supplémentaires et sans formation spécifique pour les enseignants, la réforme du Bac pro semble poser plus de problèmes qu’elle n’en résout. Sans compter les incidences sur l’emploi, difficilement mesurables pour le moment mais a priori inévitables.

Un contrôle continu de formation encadré, une organisation plus structurée et pilotée par un Conseil pédagogique, des moyens en formation pour les enseignants ainsi que pour leur reconversion, autant de demandes repérées dans cette enquête ; le rapport du Haut Conseil confortent la Fep dans les revendications qu’elle porte actuellement.