Formation professionnelle continue - En attendant sa prochaine réforme

Publié le 16/10/2017

Depuis toujours, la Fep-CFDT veille à ce que le paritarisme ne soit pas un paritarisme de façade.

La Fep-CFDT siège dans les instances paritaires qui définissent les orientations de la formation, Commission Paritaire Nationale Emploi Formation Professionnelle (CPNEFP), et qui gèrent les fonds de la formation, Section Paritaire Professionnelle (SPP), collectés par deux OPCA : Opcalia et Actalians respectivement pour la branche « enseignement privé non lucratif » et « enseignement privé indépendant ». Depuis toujours, la Fep-CFDT veille à ce que le paritarisme ne soit pas un paritarisme de façade. Pour cela la Fep-CFDT exige que les documents soient remis en amont des réunions. Sans quoi les mandatés seraient seulement présents pour approuver ce qui est déjà dans les tuyaux des employeurs. Hormis cette nécessaire vigilance, les mandatés sont là pour que les certifications mises en œuvre par la branche s’adressent aux publics les moins qualifiés et suffisamment nombreux. Ainsi des fonds sont fléchés pour que les assistants de Vie scolaire (AVS) qui travaillent auprès des élèves en situation de handicap, Dans la branche Enseignement Privé Non Lucratif (EPNL), puissent accéder à des formations tout au moins les formations obligatoires auxquelles ils peuvent prétendre. De même dans la branche enseignement indépendant, la CPNEFP a décidé d’inscrire 18 nouvelles certifications éligibles au compte personnel de formation (CPF) pour lequel il existe des financements. De plus dès lors que le salarié mobilise ses heures de CPF, les frais connexes à la formation sont également pris en charge. Attention cette règle ne devrait pas être reconduite en 2018. La réforme annoncée par le gouvernement apportera sûrement d’autres nouveautés dans le paysage de la formation professionnelle continue.