COVID-19 : Je suis surveillante et on me demande de faire le ménage des classes, ai-je le droit de refuser ?

Publié le 15/03/2020 (mis à jour le 16/03/2020)

S’il s’agit de nettoyer les classes pour les assainir dans l'attente du retour des élèves, dans cette situation toute particulière, cela peut s’entendre comme une participation à l’effort collectif.

Toutefois, cela demande bien évidemment à l’employeur.e un minimum d’explication et d’information. Il devra aussi s’assurer que les personnes ne sont pas reconnues comme « personne fragile ». La question de la santé et de la sécurité reste centrale : si des mesures en ce sens ne sont pas prises, la.le salarié.e pourra alors faire jouer son droit de retrait. Le CSE est en charge de le rappeler.  Pour rappel, les employeur.e.s sont tenu.e.s à une obligation de santé et de sécurité vis-à-vis des salarié.e.s et doivent à ce titre, prendre toutes les mesures propres à préserver leur santé physique ou mentale et veiller à ce qu’elles s’adaptent en fonction de l’évolution du contexte (L.4121-1 CT).  Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

Les élu.e.s au CSE ont un rôle important à jouer en rappelant à l’employeur.e si nécessaire ses obligations, en demandant au chef.fe d’établissement de privilégier le volontariat et de s’assurer que ces personnes reçoivent bien le matériel et l’équipement adapté à la situation sanitaire. 

Voir l'ensemble de la FAQ