COVID-19 : Est-ce raisonnable de maintenir l’épreuve orale de français en première ?

Publié le 08/04/2020

J.-M. Blanquer a précisé que l’oral de français serait maintenu seulement si les conditions sanitaires le permettent en gardant à l’esprit un retour en classe le 18 mai pour les classes de première, comme cela est envisagé. Un nombre plus réduit de textes (15 en général et 12 en techno) seraient à présenter. Dans ce cas et jusqu’à la fin juin, les enseignants pourraient poursuivre le travail des textes avec les élèves et les préparer à l’épreuve orale prévue entre le 26 juin et le 4 juillet. Si le retour en classe devait se faire plus tard, le Ministère devra consulter les organisations syndicales et les associations de parents d’élèves pour adopter une nouvelle position sur cette épreuve orale et pour les autres examens également d’ailleurs.